No paint

« No Paint » c’est quoi ?

La corrosion comme couleur et l’acier comme lumière.

No Paint c’est un esprit de chantier avec une âme de poète, la frontière entre le bricolage et les arts plastiques.

Technique expérimentale découverte en 2015, que je ne cesse d’approfondir.

D’abord c’était juste de la magie, jouer avec le feu et l’acide, sans respirer! Voir apparaître les couleurs : rouge, ocre, orangé, noir, blanc, saumon, cuivre, or, bleu, … J’étais excité et fasciné par la réaction instantanée du métal et par mes procédés archaïques qui n’étaient pas sans danger. J’obtenais des œuvres vivantes dont les nuances évoluaient au fil des jours, jusqu’à un recouvrement total d’une rouille uniforme .

J’ai commencé à comprendre comment obtenir certaines teintes, le rendu est toujours très aléatoire, je ne cesse d’en découvrir encore aujourd’hui.

La grande difficulté était de fixer les œuvres, pour ne pas me retrouver à long terme avec une série de plaques simplement rouillée. Problème qui a trouvé sa solution avec ses contraintes : les illustrations finales auront toujours un aspect brillant, mouillé.

Dit très simplement : « c’est des illustrations en rouille sur feuilles d’acier ».

J’insiste « No Paint » c’est des réalisations sans peinture et sans encre !

Chaque couleur est obtenue chimiquement : grâce au feu, aux acides et au facteur temps. Mon seul outil traditionnel est le pinceau, qui a ses poils à demi brûlés et la virole (qui tient les poils au manche) complètement rongée.

Éventuellement j’interviens avec la gravure pour souligner certains détails ou amener de la lumière quand la rouille est trop loin (comme illustré ci-contre).

Si vous voulez en savoir plus, une série d’articles sera publiée sur mon bolg à ce sujet (#NO PAINT ).

<<<Galerie – Céramique>>>